Otite externe : causes, prévention, traitement et conseils

Comment expliquer, prévenir et soigner l’otite externe ?

Douleurs intenses, démangeaisons, écoulement, ce sont autant de signes cliniques qui annoncent un cas d’otite externe. Inflammation du canal externe de l’oreille, cette affection peut être à l’origine de vives douleurs quand un traitement adapté n’est pas appliqué. Si vous souffrez depuis peu de cette affection, les éléments abordés dans cet article vous seront d’une grande utilité pour comprendre votre mal et identifier des solutions pertinentes auxquelles recourir.

Qu’est-ce que l’otite externe et comment se manifeste-t-elle ?

Aussi appelée « otite du baigneur », l’otite externe se caractérise par une inflammation qui peut se présenter sous la forme d’une rougeur ou d’un gonflement du canal externe de l’oreille. L’otite externe constitue une affection qui peut surgir du fait d’une exposition trop prolongée ou fréquente à une source d’eau. En dehors de cette cause plausible, l’otite externe peut être également le résultat d’une infection bactérienne, notamment de la Staphylococcus aureus. Elle peut résulter d’une infection fongique, d’une réaction allergique à la suite de la prise d’un médicament ou de l’utilisation d’un shampoing contenant des agents allergènes.

Une fois installée, l’otite externe se manifeste par des séries de douleurs plus ou moins intenses. Elle peut également occasionner des sensations de pression dans le canal auditif qui peuvent conduire à une perte partielle de l’audition. Au regard des symptômes cliniques associés, un cas d’otite externe impose un diagnostic et une prise en charge pour prévenir les éventuelles complications. En effet, bien que rarement observé, il peut arriver en cas de complications que l’on assiste à un rétrécissement du canal externe, à une inflammation du tympan ou à la formation d’abcès.

Comment prévenir la formation d’une otite externe ?

La prévention de l’otite externe passe par la réduction d’un certain nombre de risques et l’intégration au quotidien, de gestes et réflexes simples, mais salvateurs. Comme son nom l’indique, l’otite du baigneur est principalement associée à l’eau. En ce sens, il est recommandé de se baigner dans une eau propre, mais aussi de se boucher les oreilles avec des bouchons pour éviter que l’eau ne s’infiltre dans le conduit auditif. L’humidité que crée l’eau dans l’oreille favorise une prolifération des microbes. De ce fait, faites-en sorte de toujours avoir des oreilles bien sèches.

Par ailleurs, l’utilisation de coton-tige si ancré dans les habitudes est peu recommandée pour retirer le cérumen. Cet utilitaire a tendance à repousser le cérumen ou à le tasser au fond des oreilles. Ayez également toujours le bon réflexe de pencher la tête de chaque côté après une baignade pour forcer l’écoulement de l’eau. Mais avant, il est plus prudent de vous baigner avec un bonnet de bain ou des bouchons d’oreilles. Après votre bain, vous pouvez privilégier l’utilisation d’un sèche-cheveux réglé à la bonne température.

Comment traiter une otite externe persistante ?

Dans les cas de complications, vous devez absolument consulter votre médecin ou votre ORL. Généralement celui-ci, vous prescrira des antibiotiques dans le cas d’une otite purulente accompagnée de douleurs vives ou des gouttes auriculaires pour notamment soulager vos douleurs. Aux enfants, les antalgiques sont souvent prescrits. Dans les cas rares et extrêmes, une intervention chirurgicale peut s’imposer. Le recours à une paracentèse est alors privilégié. Elle ne dure que quelques minutes et peut être pratiquée à n’importe quel âge.

En dehors du recours médical, il existe également des remèdes naturels contre l’otite externe. Comme premier recours : l’eau chaude. Avec son pouvoir d’analgésique, il permet en effet de lutter contre les bouchons de cérumen. Ces derniers grossissent au contact de l’eau. La chaleur de l’eau chaude permet par contre de les ramollir pour évacuer la cire. L’ail en tant qu’antibiotique est également un remède naturel contre les infections liées à l’otite externe. Faites donc cuire les gousses d’ail et appliquez quelques gouttes dans l’oreille. L’oignon est aussi une alternative crédible de par ses propriétés antiseptiques et antibactériennes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *